NEWS : Prochaine session – avril 2018. Nous vous proposons une séance d’information le 8 septembre 2017 à 10h00 au gîte de St-Jean. Cette séance sera suivie d’un repas en commun. Inscriptions souhaitées.

La profession d’accompagnateur de randonnée


La profession

C’est une profession qui exige de multiples connaissances de terrain et un sens aiguisé  de la sécurité car l’accompagnateur(trice) de randonnée évolue souvent en montagne, tant que des moyens de progression tels que cordes et piolet ne sont pas nécessaire. Il évolue jusqu’au niveau T4 de l’échelle de difficulté établie par le CAS. A partir du niveau T5, ce sont des professionnels avec le titre de guide qui sont habilités à conduire des groupes de clients sur un terrain difficile.

Peu d’accompagnateur(trice) vivent uniquement des revenus de cette profession et est très souvent complémentaire à une autre.  Elle a le vent en poupe suite à des demandes croissantes de clients et une volonté politique d’offrir un nouveau modèle de loisirs. Cette profession constitue un maillon important dans la chaîne des services touristiques.

Cette profession  s’exerce au sein d’entreprises de tourisme, d’activités culturelles, sportives et de plein air. Elle peut impliquer des déplacements et un éloignement du domicile de plusieurs jours (circuits, randonnées, séjours, et varie selon le type de prestation (conférence, raid aventure, tourisme sportif, etc.) et de public (scolaire, 3ème âge, personnes handicapées).

L’activité peut s’exercer les fins de semaine, les jours fériés et être soumise à des variations saisonnières (vacances scolaires, périodes estivales).

L'accompagnateur de randonnée

L’accompagnateur(trice) de randonnée assure la logistique en amont et pendant une randonnée à pieds/ en raquette ou un trekking, garanti la sécurité de ses clients, partage ses connaissances du milieu naturel et du patrimoine, connait «les bons plans»,  gère la dynamique de groupe et les conflits. Il/elle possède des aptitudes telles que l’esprit d’entreprise et la mise en œuvre d’initiative personnelles, a le sens de l’engagement et de la responsabilité. Il/elle se montre disponible vis-à-vis de ses clients.

II/elle développe un esprit client et un sens relationnel convivial tout en étant capable de poser un cadre sécuritaire. Capable de dire non dans des moments difficiles, il est de son devoir de ramener ses clients à bon port.   

Il/elle est capable d’accompagner des randonnées en moyenne montagne, sur des itinéraires choisis, hors des sentiers battus et dans le respect de l’environnement et des règles élémentaires de sécurité.

 

IMG_3611
IMG_5745

Les domaines de prédilection

Les domaines de prédilection de l’accompagnateur de randonnée sont les suivants :

•            Sécurité

•            Pédagogie

•            Technique de terrain

•            Dynamique de groupe

•            Faune, flore, culture et patrimoine

 

Une reconnaissance internationale...

UIMLA est l’Union International of Mountain Leader Association. Créée en 2004, elle permet d’afficher une visibilité internationale du métier. Une quinzaine de pays en font partie, en Europe et en Amérique du Sud. La formation de St-Jean est reconnue par cette association.

Plus d’infos: www.uimla.org